Eh oui, il a bien fallu commencer par là:

Je vous épargne (et à moi aussi par la même occasion) les « Que faire avant le départ?  » et autres conseils que vous trouverez facilement sur plusieurs autres blogs.
En ce qui me concerne, je suis arrivée à Rio De Janeiro le 25 Janvier 2014. J’ai pris la compagnie aérienne TAP Portugal au départ de Paris et, contrairement à ce que beaucoup m’avaient prédit, j’ai apprécié mon voyage.

Après plusieurs mois d’attente, des tonnes de paperasse et des tracasseries à n’en plus finir, me voilà enfin au Brésil. OUF!

Premières impressions:

Il fait CHAUD! Avec une température frôlant les 40°, oui, il fait vraiment chaud. Je m’empresse donc de me débarrasser de mon petit gilet qui m’accompagne depuis plus de 12h maintenant et je me dirige vers la police pour les formalités habituelles. Et là, je me souviens m’être dit pour la toute 1ère fois: « Il va vraiment falloir bosser ton portugais ma cocotte! ». J’ai globalement compris ce que le jeune homme, d’ailleurs fort sympathique, me demandait et j’ai même pu marmonner répondre quelque chose de compréhensible, mais…

  • OUI, le Portugais ressemble à l’Espagnol, à l’écrit, et j’insiste bien: à l’écrit.
  • NON, les cours d’Espagnol du collège/ lycée ne suffisent pas pour comprendre et surtout se faire comprendre en portugais.

Après cette prise de conscience non négligeable, je me rends en taxi dans mon Hostel, situé dans la Zona Sul, comprendre Zone Sud (mais vous vous doutiez un peu non?). Et là, pendant le trajet, je découvre pour la première fois Rio, les brésiliens, leurs multiples activités. Je suis tout de suite intéressée par cette ville qui est pour moi un très bon mélange d’Afrique et d’Europe.

Aéroport International de Rio De Janeiro, situé à Galeao, au Nord de la ville .

Aéroport International de Rio De Janeiro, situé à Galeao, au Nord de la ville .