Brumadinho est une petite ville de l’Etat du Minas Gerais. Enfin, « petite », elle compte plus de 30 000 habitants tout de même… Relativement proche de Belo Horizonte, c’est-à-dire à 60kms, elle n’est pourtant pas à moins de 1h30, voire 2h de voiture, embouteillage oblige.

La ville n’est pas très connue, en tout cas, très peu visitée. Et les rares visiteurs viennent là en général pour une raison principale: Inhotim.

??????????????????????????????? ???????????????????????????????

Inhotim (prononcé Ignotime), Qu’est ce que c’est que cela encore?

Eh bien, un parc. Oui, mesdemoiselles, oui mesdames et oui, messieurs. Un parc. Mais pas que. Inhotim, c’est surtout un Centre et Musée d’Art Contemporain comme il en existe très peu. C’est d’ailleurs le plus grand musée à ciel ouvert du monde. 

179 ???????????????????????????????

1980, c’est le début de l’histoire. Cette année là, le Mineiro et accessoirement milliardaire,  Bernardo Paz, acquiert 750 hectares de terrain à Brumadinho. Il y fera planter un magnifique jardin botanique à l’aide du célèbre paysagiste brésilien Roberto Burle Marx. Au tout début, des palmiers, plus de 1400 variétés sont plantées. S’y ajoutent des orchidées, des nénuphars, des cactus. Et au fil du temps, des œuvres d’art, encore et toujours plus. 

En 2006, le « parc » ouvre enfin ses portes aux public. Et depuis, sans publicité excessive, il ne cesse de se faire connaître. Il n’y a en effet pas de « concurrents » à la hauteur. Il faut dire qu’avec 100 hectares aménagés, on a le temps d’en prendre plein la vue. Il est d’ailleurs conseillé de prendre deux journées entières pour une visite complète.

??????????????????????????????? ??????????????????????????????? 190 195 ??????????????????????????????? 208 215 ??????????????????????????????? 223 224???????????????????????????????236 266 ??????????????????????????????? 10290698_10152106703477058_1825402642284926686_n (1)

Pourtant, cela ne va pas s’arrêter là. Un hôtel, des restaurants, des galeries, Inhotim voit grand. Et avec les 650 hectares qui restent, il y a largement de quoi faire. La popularité du site dépasse les frontières tant et si bien qu’en 2012 il aurait accueilli près de 400.000 visiteurs.

??????????????????????????????? 240 ??????????????????????????????? 275 282?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
316 311
??????????????????????????????? 333 ???????????????????????????????

En ce qui me concerne, j’ai adoré Inhotim. Plus pour l’environnement que pour les œuvres d’art, je dois bien le dire. Non pas qu’elles étaient moches, non, loin de là. Mais elles n’étaient pas, selon moi, à couper le souffle. Ou plutôt, laissez-moi reformuler: la réputation du site a fait que j’en attendais VRAIMENT beaucoup plus. 

???????????????????????????????

??????????????????????????????????????????????????????????????343 345???????????????????????????????

Certaines œuvres étaient impressionnantes plus qu’elles n’étaient intéressantes. Et la distance entre elles, qui pourtant est un des éléments qui rajoutent au charme de l’endroit, m’a découragée. En plus, parce qu’on avait moins d’une journée pour visiter, il a fallu se presser parfois, éliminer souvent. Et rien de tel pour enlever au charme de l’endroit qui justement, invite à la tranquillité. 

???????????????????????????????32310312023_10152106702287058_3320511266529898017_n246 ???????????????????????????????

???????????????????????????????

PS: *Inhotim, vient d’un dialecte du Minas Gerais dans le quel « Senhor Tim » se prononce Inhotim.

Senhor Tim, ancien propriétaire, peut reposer en paix et être fier de ce qu’est devenu son exploitation agricole.