Après m’être intéressée à ma consommation de viande ici, je voulais en savoir plus sur un aliment que je consomme en grande quantité : le sucre !

Pour cela, je me suis procurée un petit cahier illustré à la FNAC dont le titre illustre assez bien la situation :

« Fini le sucre ! Au secours, qu’est ce que je mange ? « 

Résumé :

Bien que le sucre soit un nutriment nécessaire à notre bien-être, notre façon d’en consommer est bien souvent exagérée.

Même à notre insu, nous mangeons du sucre (dans les plats salés du commerce par exemple).

Cette surconsommation a influencé nos goûts et aujourd’hui, nous avons l’impression d’être pris au piège.

Mais savez-vous que la sensation de bien-être ressentie après un bon gâteau ou une glace s’explique scientifiquement ?

Le sucre joue un rôle de remontant car lorsqu’on en consomme, le cerveau produit de la sérotonine, une hormone apaisante et anti-stress. C’est donc tout à fait compréhensible que l’on soit autant accro.

Pourtant, il est primordial de diminuer notre consommation (entre le 16ème et le 20ème siècle, elle a été multiplié par 1000 !!!)

Je ne parle pas seulement d’aliments au goût sucré mais bien de tous les sucres.

Les sucres font partie de la famille des glucides. Il en existe 2 types :

– Glucides simples

Il s’agit du sucre sous la forme la plus courante, au goût sucré (poudre, morceaux, etc). C’est celui là qu’il faut limiter en priorité !

Selon L’OMS, on devrait consommer au max l’équivalent de 5 à 10 morceaux de sucre / jour.

Glucides complexes que l’on appelle généralement féculents. (Céréales, pâtes, pomme de terre, etc.)

Ils sont préférables car ils sont digérés lentement par l’organisme.

Pour mieux consommer, il est important de faire attention aux index glycémiques des aliments.

L’index (ou indice) glycémique (IG), donne une indication sur la capacité d’un aliment à augmenter la glycémie (concentration de glucose dans le sang). L’index glycémique d’un aliment se mesure par rapport à celui du glucose qui est de 100.
Ainsi, certains aliments ont un IG faible (moins de 55), par exemple : la pomme l’orange les lentilles les petits pois les carottes le tofu.

Et autres aliments ont un IG élevé (plus de 70), comme : les frites, le pain blanc, les corn flakes, les bonbons…

Je pense que vous voyez où je veux en venir… Pour diminuer notre consommation de sucre, on sait vers lesquels se tourner.

Et c’est à ce moment que je dois vous parler de l’insuline !

C’est une hormone sécrétee par le pancréas qui permet au sucre de pénétrer dans les cellules et donc faire descendre le pic glycémique.

Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que plus un aliment a un IG haut, plus sa consommation pousse l’organisme à produire de l’insuline. En consommant trop d’aliments à IG haut, on « détraque » en quelque sorte le système et l’insuline n’arrive plus à jouer son rôle.

L’organisme est en dysfonctionnement à plus ou moins long terme (hypoglycémie, fringale, surpoids, diabète…)

Alors, vous comprenez mieux pourquoi diminuer notre consommation de sucres ?

Il serait trop long d’aborder tous les points évoqués dans ce carnet. Et je vais donc résumer ce qui me semble primordial :

– privilégiez les féculents « complets »: riz, pain, et autres

– mangez des plats cuisinés par vous mêmes et fuyez ceux qui sont tout prêts dans le commerce

– orientez vous vers des aliments à IG bas

– diminuez les sucres simples (glucose, fructose, saccharose etc.)

– organisez vos repas à l’avance. Ça vous évitera de craquer !

En lisant ce carnet, j’ai appris quelques petites choses que j’ignorais mais cela m’a surtout rafraîchi la mémoire sur plusieurs points. Lecture simple et efficace.

Je pense que le même contenu peut se trouver facilement sur Internet mais comme je suis une inconditionnelle du livre papier, je tenais à avoir un livre papier.

Voili voilou,

J’espère vous avoir aidé à y voir un peu plus clair et je vais de ce pas, tenter d’appliquer tout ça.

Beijos ! 😉