Si vous n’aviez aucune limite de temps, d’argent; si n’aviez absolument aucune contrainte et aucune crainte, où iriez-vous sur la planète ?

Pour moi, la question est extrêmement difficile, tant il y a de choses que j’aimerais voir et découvrir.

Mais parmi les destinations les plus atypiques ou mystérieuses que je voudrais visiter, il y a sans doute l’Ile de Pâques.

Crédit photo : Votretourdumonde.com

Je ne sais pas si mes pieds m’y porteront un jour mais il est vrai que cette île, lieu habité le plus éloigné du monde, m’intrigue.

L’île de Pâques est situé à plus de 2000 km de son voisin le plus proche.

Elle est au beau milieu de l’océan Pacifique et « appartient » au Chili après avoir été une possession espagnole (jusqu’en 1864) puis française (jusqu’en 1888).

Elle porte ce nom atypique car elle aurait été « découverte » le lundi de Pâques, le 6 Avril 1722 par un navigateur néerlandais.

Et par-dessus tout, ce qui rend célèbre l’Ile de Pâques, ce sont ses statues de pierre, les « Moaï » faisant en moyenne 4m de haut.

Crédit photo: FuturaSciences

On en compte plus d’un millier sur l’île mais le mystère reste entier quant à leur fabrication et aux moyens utilisés à l’époque pour les déplacer. Pourquoi ces statues sont-elles là ? Que représentent-elles ? On ne le saura peut-être jamais.

Je suis tombée sur un « petit » moaï le week-end dernier au musée du Louvre.

Et en attendant d’aller, un jour peut-être voir les colosses en personne, j’ai immortalisé l’instant, ici, à Paris.