Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, vous savez sans doute que je rentre d’une semaine de vacances au Kenya. Mais il y a bien des choses que vous ne savez pas…

Par exemple, vous ai-je dit que ma valise avait été oubliée à Paris ?

C’était la première fois que ça m’arrivait. Et aussi absurde que cela puisse paraître, je ne l’avais jamais vraiment envisagé. Et pourtant… Après 8h de vol, j’ai eu la désagréable surprise de voir que parmi notre groupe, j’étais la seule dont la valise avait été oubliée à Paris.

La compagnie aérienne, Kenya Airways, pour ne pas la citer, ne s’est embarrassée d’aucune excuse et m’a simplement répété ce que je savais déjà: mon bagage n’était pas arrivé. Sans précision supplémentaire, j’ai rempli un formulaire de réclamation et le lendemain, à minuit, je recevais mon bagage à l’hôtel.

C’est le genre de situation qui aurait pu me faire sortir de mes gonds, mais au final, à quoi bon ? Nous étions venues passer un bon moment. Fallait-il laisser cet incident gâcher la suite du voyage ?

Non, j’ai décidé de prendre les choses calmement, voir les choses du bon côté et appliquer le mantra « Hakuna Matata« . Cela fait maintenant plusieurs mois que je m’y adonne et ça marche plutôt pas mal, en général.

Quelques jours avant le départ, le principal opposant politique kenyan a annoncé qu’il prêterait serment (malgré des résultats le déclarant perdant) le 30 Janvier 2018, soit 3 jours avant notre arrivée à Nairobi. Plusieurs personnes nous ont indiqué qu’il serait sans doute plus sage d’annuler notre voyage, de peur de se retrouver en plein milieu d’une crise politique. Mais pour moi, c’était hors de question. –> Hakuna matata.

Lorque l’on a su que Lamu, où nous avions décidé de passer plusieurs jours, était déconseillée car jugée trop proche de la frontière Somalienne, où de nombreux enlèvements avaient eu lieu, qu’est ce je me suis dit, à votre avis ? Hakuna Matata.

Certains diront que c’est de l’insouciance au mieux, de l’inconscience au pire. N’empêche, j’ai choisi de ne pas laisser les événements prendre le dessus sur mes émotions. J’ai compris que « le problème n’en est un que si tu le décides ».

Hakuna matata est une devise issue de l’expression swahilie Hakuna matatizo, signifiant « il n’y a pas de problème ». 

 

Et sinon, Que faire et que voir à Nairobi ?

Notre voyage s’est déroulé du 2 au 10 Février. Nous avons d’abord passé 2 jours dans la capitale avant de nous rendre 5 jours dans le Sud-Est du pays, à Lamu.

NAIROBI

Nairobi est devenue capitale du pays en 1905 suite à la construction de la ligne de fer entre l’Ouganda et Mombasa par les Britanniques. Jusqu’alors, la capitale était Mombasa, principale  plaque tournante du commerce entre l’Afrique et le Moyen-Orient.

Nairobi ne présente, à en croire ce que j’ai vu, pas un grand intérêt touristique. Les guides et avis ne me contredisent pas à ce sujet.

Nous n’y sommes pas restées très longtemps et je n’ai que peu vu la ville. En effet, les quelques heures que nous y avons passées ont pour beaucoup, été perdues dans les embouteillages. Il y en avait tellement ! C’est INCROYABLE ! Je n’ai jamais rien vu de tel.

La ville abrite 4 millions d’habitants et a la mauvaise réputation d’être parmi les plus dangereuses d’Afrique. D’ailleurs, elle est surnommée « Nairoberry » en raison des nombreux vols et agressions qui y ont lieu.

  Où loger ? 

Le quartier de Karen semble être un bon compromis, assez sécurisé tout en n’étant pas trop éloigné de l’aéroport. Pour plus d’informations sur les quartiers, cliquez ici.

Nous avions choisi un logement sous forme de camp, plutôt agréable et cosy, bien que sommaire : Wildebeest Eco Camp.

Comment se déplacer ?  En Uber ou avec un chauffeur privé.

Les tarifs sont généralement abordables en Uber. Comptez par exemple 10€ pour un trajet entre le quartier Karen et l’aéroport.

Les chauffeurs privés sont bien plus chers mais ils peuvent vous accompagner durant vos excursions; ce qui peut être assez rassurant.

  A voir / A faire ? 

  • Aller au Masai Market où vous trouverez bijoux, objets de décoration, oeuvres d’art, etc. Il a lieu les vendredis mais change d’emplacement chaque semaine. Demandez aux locaux où le trouver.

  • Aller au centre commercial « Village Market« 
  • Nairobi est un bon point de départ pour aller en Safari. Si vous ne savez pas quel parc choisir, jetez un coup d’oeil ici.
  • Aller au « Nairobi National Museum » : Il s’agit sans doute de l’un de mes coups de coeur au Kenya. Ce musée, modeste mais complet m’a beaucoup plu. On y raconte l’histoire de Nairobi et du Kenya en général. Il y a de belles reproductions d’animaux présents au Kenya.On y trouve également une belle collection de vestiges préhistoriques ainsi que des objets de la culture kenyane dont on explique en détail l’utilité.

 

 

Nous n’y sommes pas allées mais j’ai entendu beaucoup de bien du :

  • « Nairobi National Park » : un parc animalier assez représentatif de la faune du Kenya
  • « Giraffe Center » : centre de girafes où les touristes sont autorisés à nourrir les animaux

Que manger /Boire ?

  • Nous avons mangé dans un  restaurant appelé « Carnivore » dont la spécialité est la viande. Il s’agit en fait d’un rodizio à l’image des restaurants brésiliens où la viande est servie à volonté, accompagnée de frites ou de légumes. Il y en a pour tous les goûts : veau, boeuf, porc, agneau, autruche, crocodile, etc.

Le cadre est superbe, l’accueil est chaleureux et le tarif est raisonnable, au vu de tout ce qui est proposé. Comptez 36$/ personne.

 

  • Pour accompagner cela, nous avons goûté à une boisson locale : le dawa, à base de vodka, de miel et de citron. C’était tout simplement succulent.
  • Le Kenya est producteur de thé et de café. Vous pouvez donc finir votre repas sur cette note. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié leur thé noir.

 

INFOS UTILES

Le 12 Décembre 1963 (fête nationale), le Kenya obtient son indépendance. Un an plus tard, Jomo Kenyatta,devient le 1er président. Aujourd’hui encore, le « Kenyatta day » est célébré le 20 octobre.

Climat / Géographie

Le Kenya est situé en Afrique de l’Est, avec comme voisins la Tanzanie, l’Ouganda, l’Ethiopie, Le Soudan et la Somalie. Le pays compte 44 millions d’habitants.

Comme le Gabon, le Kenya est traversé par l’Equateur. Il y fait donc globalement chaud. Mais à Nairobi, lors de notre voyage, il faisait très frais le matin et en soirée (autour de 6 ou 7° C).

Plus d’infos sur le climat ici.

 

LES INDISPENSABLES :

Pour des vacances « Hakuna Matata » au Kenya, je vous conseille de ne pas oublier ce qui suit :

  • Un guide de voyage pour vous retrouver rapidement et avoir une idée de ce que vous pouvez faire
  • De l’argent, en espèces. La devise est le shilling kenyan. (globalement, 100 ksh = 1$ ) mais les dollars et les euros sont généralement acceptés et échangés sans problème.
  • Pensez à prendre un adaptateur pour pouvoir utiliser les prises de courant sur place. 
  • Si vous êtes fluent en anglais, tant mieux. Car au Kenya, personne ne vous parlera français. Dans tous les cas, revoyez les bases. Et si vous connaissez quelques mots de kiswahili, ce sera également apprécié:
Bonjour : Jambo — Merci (beaucoup) : Asante (sana) — Bienvenue : Karibou — Au revoir : Kwaheri
  • Vaccins : en dehors des vaccins classiques, il est recommandé d’être vacciné contre la fièvre jaune. Pour ma part, personne ne m’a demandé mon carnet de vaccination à l’aéroport, mais il vaut mieux prévenir que guérir.

  • Pensez à vous protéger des moustiques à l’aide de répulsifs. Dans nos logements, les lits étaient toujours entourés de moustiquaires.
  • Crème solaire: Il fait CHAUD. Et le soleil tape FORT.

Pour ma part, j’ai reçu tout le nécessaire d’Inoya. En particulier, le fluide solaire ne m’a pas quittée. Et contrairement à l’année dernière où je suis revenue du Sénégal brûlée, cette fois, j’ai pu profiter de mes vacances au soleil sans aucun désagrément .

 

Je ne peux que vous le conseiller vivement !

 

P.S : Certaines photos ont été prises par Lydvina, Malicka et Dannah.   😉