Le « rapide  » ou « car rapide », est un autobus, omniprésent dans les rues dakaroises. 

Je les ai vus pour la toute première fois lors d’une exposition au musée de l’homme à Paris. Et déjà à l’époque, j’étais tombée amoureuse de ces véhicules colorés. Mais les voir à tout coin de rues à Dakar, waouhh.

Malheureusement, nous n’avons pas eu l’occasion d’y monter mais je vous propose de vous emmener faire un tour, virtuel, du Sénégal en car rapide. Ma façon à moi de résumer mon séjour et de faire un point sur ce que j’ai vu et vécu au pays de la Teranga. 

DAKAR

Comment se rendre à Dakar ?

Pour ma part, je m’y suis rendue par la compagnie aérienne TAP PORTUGAL que je connaissais déjà.

Le billet d’avion m’a coûté moins de 500€ et j’ai eu droit à une escale de 3h, à l’aller comme au retour.

J’étais fatiguée à l’idée de faire un tel trajet mais savourer les pasteis de nata dont je rêvais depuis plus de 3 ans m’a apaisée.

Plusieurs compagnies se rendent quotidiennement à Dakar. Et si vous y prenez à l’avance (pour un départ durant la basse saison), vous pouvez trouver des tarifs très intéressants !

Quand aller à Dakar ?

D’après les sénégalais, le pic touristique est atteint entre les mois de Décembre et de Mars. Le mois de Mai est plutôt calme. 

Et cette période est intéressante car ce n’est pas non plus la plus chaude. Il peut d’ailleurs faire assez frisquet. Les 2 premiers jours, j’ai très peu quitté mon sweat-shirt.

Enfin, le ramadan commence généralement à la fin du mois de Mai ou début Juin. Ce qui correspond à une période très calme, où plusieurs restaurants, bars, et lieux touristiques peuvent être fermés. Je vous conseille donc d’éviter cette période.

Que visiter à Dakar ?

Je vous propose ensuite des lieux que je n’ai pas eu le temps de visiter mais que je garde sous le coude pour ma prochaine visite :

  • Phare des mamelles
  • La grande mosquée de Dakar
  • Le musée de la femme
  • Mosquée des divinités
  • Le village des arts

Où manger ?

  • Au restaurant « La Pointe des Almaldies » pour une cuisine qui se veut haut de gamme mais n’est selon moi, pas terrible. 

A noter que juste en face du restaurant il y a des vendeurs de poissons braisés à l’air libre. La présentation n’est pas forcément au RDV mais j’ai entendu dire que le goût y était. N’ayant pas goûté, je ne peux me prononcer. 

  •  Chez Lutcha pour une cuisine typique et abordable. 

  • Dans une « dibiterie », sorte de petite échoppe où l’on vend de la viande, braisée ou grillée. Nous avons mangé dans l’une d’entre elles à Sicap Karack , à côté du terrain de basket. 

Que manger?

Vous pourrez manger du poulet ou poisson yassa, du tchep poisson, poulet, ou mouton, des fattayas, pastels ou thiou boulettes. Mais pour votre séjour au Sénégal, oubliez les alloco, très rares.

20170525_144458

20170525_144119

Je vous conseille de privilégier les restaurants fréquentés par les sénégalais pour avoir une « vraie » cuisine locale. Mieux, si vous pouvez vous faire inviter, allez-y sans hésiter.

Où sortir ?

  • Pour boire un verre avec vue sur la mer : Radisson Blue.
  • Pour danser jusqu’au bout de la nuit : Vogue, Barramundi ou Duplex. 

Où shopper ?

  • Le village artisanal de Soumbedioune 
  • Le marché de Sandaga pour les oeuvres d’art, les vêtements et tous les souvenirs possibles
  • Le marché HLM pour les tissus

  • Centre commercial Sea Plaza, et notamment la boutique Nanawax 

Comment se déplacer ?

  • Taxis. N’hésitez pas à négocier le prix de la course. Et assurez-vous que votre interlocuteur a bien compris où vous souhaitez aller avant de monter. Plusieurs sénégalais comprennent mieux le wolof que le français.

Vous pouvez aussi vous entendre avec un chauffeur pour qu’il vous conduise toute la journée et vous accompagne dans vos courses. Là encore, négociez. Mais pour vous donner un ordre de grandeur, je pense que 5000 ou 6000 f cfa/ heure est un tarif correct. 

  • Cars rapides 

  • Charrettes. Je n’ai vu que peu de personnes se faire transporter là-dessus mais Pourquoi pas ? 

Où loger ? 

Une semaine n’est pas suffisante pour bien appréhender Dakar et ses différents quartiers mais je vaistout de même tenter de donner ici quelques pistes : 

Le Plateau / Medina 

Les quartiers les plus vieux de Dakar. On retrouve au Plateau les administrations et les bâtiments coloniaux. 

 Grand Dakar / Rebeuss

Situés en centre-ville, ce sont des quartiers populaires et animés. A Reubeuss, on retrouve la prison et le palais de justice. 

Almadies / La corniche

La corniche longe la mer et offre donc une agréable vue ainsi qu’un courant d’air, point non négligeable à Dakar.

Les Almadies sont un quartier situés tout proche de l’aéroport, zone résidentielle et agréable. 

Fann résidence / Point E 

Quartiers résidentiels où sont situés la plupart des ambassades.  

Fann résidence en particulier semble être LE quartier riche de Dakar où se côtoient les plus belles villas. 

Sicap amitié / Sicap liberté 

La SICAP c’est la société immobilière du Cap Vert  et c’est l’emplacement des locaux de l’entreprise qui a donné le nom au quartier. 

Ce sont des quartiers résidentiels aux habitations de standing, propres et agréables. C’est sans doute la zone de Dakar que je connais le mieux étant donné que c’est là que notre hôtel était situé. C’était l’Hôtel Casa Mara. 

SALY  

Où loger ?

Vous trouverez sans mal de nombreux hôtels. Nous avons préféré louer une villa. Et nous y avons vraiment apprécié notre séjour. Elle était spacieuse, bien aménagée et équipée d’une jolie piscine. 

Où se détendre ?

Au Rhino resort, hôtel élu 3 fois de suite meilleur hôtel spa du monde dans la catégorie Afrique.

J’ai eu l’occasion de m’y faire masser. Et j’en suis ressortie apaisie et prête à dormir comme un bébé.

20170525_145034

20170525_145102

A Saly, il y a la plage, mais plusieurs d’entre elles sont « privées », et réservées à la clientèle des hôtels. Il faudra donc peut-être négocier pour s’y baigner.  

20170525_144300

L’architecture 

Au Sénégal, l’architecture est assez « moderne »; les bâtiments sont récents et il y a des travaux à tout coin de rue. Les bâtiments de l’époque coloniale que j’ai vus étaient pour beaucoup situés au « Plateau » (Dakar) ou à Gorée.

J’ai pu remarquer qu’il y avait une tentative d’adressage des rues. Mais c’est encore assez flou: personne ne sait vraiment comment retrouver un numéro de rue, et certainement pas les chauffeurs de taxi.  

A Saly, plusieurs villas ont un toit en chaume/ paille. Et c’est vraiment très joli. 

20170525_144208.jpg

Et la religion ? 

Il semblerait que la population sénégalaise soit beaucoup plus musulmane que chrétienne mais je dois dire que j’admire vraiment le vivre-ensemble que j’ai pu palper lors de mon séjour. 

Femmes voilées ou non, hommes en tenue traditionnelle ou pas, je n’ai senti aucune sorte d’animosité entre les différentes communautés religieuses.


S’il fallait résumer le Sénégal :

Un plat : Tchep poisson dont je suis une inconditionnelle. Toutefois le MEILLEUR plat que j’ai mangé durant mon séjour était un tchep mouton, chez Lutcha. 

Une boisson : Mélange de bissap et de gingembre, que je ne connaissais pas. 

Une chanson : DKR de Booba, que nous avons écoutée et réécoutée durant tout le séjour. 

Un bruit : Le chant des oiseaux, le matin.

Une expression : « Ouaiy ouaiy ». Méfiez vous de cette réponse qui dans notre cas, s’est souvent  avérée être un PIÈGE. 

– « Salam Aleykhoum, vous pouvez nous déposer à l’hôtel Casa Mara à Sicap amitié 3, pas loin de la mosquée?  » 

– « Oui d’accord. »

– Vous connaissez l’hôtel ? 

Ouaiy ouaiy, pas de problème, montez. 

10 minutes plus tard, impossible de trouver l’hôtel. Et notre chauffeur de taxi…? Bah, il ne connaît PAS l’endroit. Il s’arrête alors à tous les carrefours pour demander le chemin. Heureusement, les dakarois sont serviables et nous renseignent sans broncher. 

Des histoires comme ça, on en a en pendant tout le séjour. J’ai l’impression qu’ils avaient du mal à nous dire « non, je ne connais pas l’endroit. Mais nous allons chercher… ». Ils s’obstinent tous à dire et répéter « ouaiy ouaiy« . Si vous entendez ça, méfiance ! 

Avant de partir, pensez à :

– Prendre des gilets/ vestes pour les soirées. Car il peut faire vraiment frais. 

– Apporter une bonne crème solaire et un gel anti-moustique. 

– Faire le change (P.S: les Francs Cfa d’Afrique centrale ne sont pas utilisés au Sénégal). 

Pour finir, un peu de vocabulaire :

Bonjour = Salam Aleykhoum

Comment ça va ? = Nangadef ?

Je vais bien. = Maguifi rek. 

Merci = Dieureudieuf. 

Sur ce, Dieureudieuf à vous de m’avoir lue sur ce sujet qui m’a tant passionnée ! 

N’hésitez pas à partager vos bonnes adresses et vos bons plans à Dakar, à Saly ou ailleurs au Sénégal. 

A bientôt !