Hier soir, j’ai entrepris pour la énième de fois de ranger mon placard, et de trier mes vêtements. A la base, c’était pour mettre un peu d’ordre tout en visualisant ce dont j’avais vraiment besoin. Le but ? Acheter utile et profiter des soldes sans trop culpabiliser.

Pendant que je rangeais, je me suis amusée à compter : 19 jeans, 32 maillots de bain, 54 sacs…

Et là, ça m’a quand même fait un choc. Parce qu’avoir plus de 30 maillots quand tu vis dans un pays où il fait froid pendant plus de 6 mois dans l’année…

Pour moi, le verdict est sans appel : j’ai BEAUCOUP trop d’affaires.

Ce n’est pas un problème,me direz vous. Mais si. D’abord, je manque cruellement de place (je ne peux rien ranger de plus; je ne peux donc rien acheter de plus). Ensuite, ça signifie que je dépense beaucoup trop, et ça, ça ne me plaît vraiment pas.

Bon…

Au cours de cette odyssée à travers mon placard, j’ai fait plusieurs constats :

  • Il y a beaucoup de choses qui ne me plaisent plus. Ce qui est plutôt normal étant donné que nos goûts changent avec le temps. Alors, puisqu’on sait que ce qu’on aime aujourd’hui ne nous plaira pas forcément demain, est-ce que ça vaut vraiment le coût de dépenser tout cet argent pour des plaisirs éphémères ?
  • Il y a pas mal de choses qui me plaisent mais que je ne mets pas, soit parce que j’oublie qu’elles sont là (placard mal rangé par exemple), soit parce que je n’ose pas (mettre de jupe au travail par exemple).
  • J’ai un rapport affectif avec beaucoup de mes vêtements. Et ce n’est pas sain.

Je le disais, plusieurs choses ne me plaiient plus, et pourtant, j’ai dû me faire violence pour m’en débarrasser. Parce que je lie les vêtements aux moments que j’ai vécus lorsque je les portais. Ce petit maillot que j’ai mis lorsque je suis allée à Arraial do Cabo, ou la robe que je portais à mon 1er rendez-vous, etc, etc.

  • Non, je n’ai pas « rien à me mettre ». Au contraire. Et quand chéri coco dit que j’ai trop d’affaires, peut être qu’il a (un peu) raison.

10 astuces pour dépenser moins (et avoir plus de place dans son placard)

  1. Bien ranger son placard pour avoir une meilleure visibilité sur ce qu’on a vraiment et ce dont on a vraiment besoin.
  2. Faire du repérage en ligne avant d’aller en magasin
  3. Faire une liste de ce que l’on veut absolument acheter. Ça m’est déjà arrivé de sortir acheter des chaussures et de rentrer avec des boucles d’oreille et des vêtements mais aucune paire de chaussures…
  4. Retirer la somme que vous pouvez dépenser avant d’entrer en magasin et payer uniquement en espèces car on se rend mieux compte. Quand l’argent est fini, c’est qu’il est temps de rentrer à la maison! 🙂
  5. Si possible: shopper en ligne. Cela permet d’avoir une vue globale, avec détails, taille, coloris etc, tout en maîtrisant son panier.
  6. Essayer plus souvent les vêtements en magasin. Je suis de celles qui n’essaient jamais en magasin parce que je suis toujours pressée. Mais ça va devoir changer.
  7. Renvoyer les articles qui ne vous vont pas ou ne vous plaisent pas. Est-ce que vous me croyez si je vous dis que je n’ai JAMAIS fait de retour sur une commande en ligne ? Ou que je ne rends pas en magasin ce qui ne me plait pas (j’ai dû le faire 2 fois seulement…) ? Je sais, c’est fou ! Et je vais y remédier.
  8. Oser plus souvent. Notamment au travail. Au bureau ou sur chantier, je ne mets que des pantalons, parce que c’est bien plus pratique et commode. Mais en y pensant, je pourrais peut-être oser un peu plus, au moins au bureau, avec des jupes, des robes ?
  9. Rompre tout lien affectif avec ses vêtements. Et ne pas combler les vides dans sa vie par des vêtements dans son placard. Plus facile à dire qu’à faire… Mais soyez bien conscient(e) que vous valez beaucoup plus que ce que vous avez.
  10. Dépenser votre argent. Pas celui des parents, ni celui de la banque (a.k.a le découvert) car non,ce n’est pas votre argent. Je n’ai jamais aussi peu dépensé que depuis que je travaille, que je paie mes factures et que je connais vraiment la valeur de l’argent. J’ai enfin compris le fameux « Tu sais comment on travaille l’argent, toi ? »

Parce que je vous sens fragiles en ces temps de soldes, je vais vous donner les 3 pensées à éradiquer ABSOLUMENT :

  • « Je ne sais pas quoi choisir donc je prends les 2. Et puis on ne sait jamais »

En rangeant, j’ai réalisé qu’il y a vraiment beaucoup d’affaires qui sont là parce qu’ « on ne sait jamais ». Mais au final, jamais n’arrive jamais, ou très rarement.

  • « Oui mais ce n’est qu’un vêtement de plus. C’est pas si grave »

J’ai réalisé qu’avoir l’embarras du choix est parfois un piège sans pareil. Pour mes jeans par exemple, j’en ai tellement qu’en choisir un dans la pile me prend plus de temps que d’enfiler celui qui est à portée de mains. C’est paradoxal mais oui, je mets souvent les mêmes jeans (ou vêtements) parce que j’ai trop de choix, surtout lorsque je suis pressée…

  • « De toute façon, ce n’est que 10€ de plus »

Rendez vous compte que 100€ ce n’est que 10 petits écarts à 10€, qui se transforment vite en 20, 30, puis 40. Il n’y a pas de petite économie. En prime, vous aurez de la place dans votre placard.

Honnêtement, ce sont des principes que j’essaie déjà d’appliquer mais je vais m’y atteler davantage.

Le pire dans tout ça, c’est que je ne fais pas souvent de shopping (en magasin), mais lorsque je shoppe, on ne m’arrête plus. Je suis impatiente (donc je n’essaie pas), indécise (donc je prends souvent 2 fois la même chose) et plutôt ouverte d’esprit sur les coupes, motifs, modèles (donc j’aime à peu près tout). Conclusion : je n’ai plus de place dans ma garde-robe. Mais je dis STOP !

P.S.:

J’ai partagé tous ces chiffres sur Instagram, et 81% des personnes interrogées ont estimé que posséder 19 jeans n’était pas un problème.

71 % d’entre elles ont dit (après avoir découvert que j’avais plus de 30 maillots), que je n’avais aucun problème. Lol. J’en suis plutôt satisfaite.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Dans quel état est votre placard ? Faites-vous des folies en shopping ?

Bisous !