Rien qu’en repensant à cette journée, j’ai le sourire jusqu’aux oreilles.

J’ai réalisé l’une des choses qui me tenait le plus à cœur en venant au Kenya : Voir le Kilimandjaro. Vous ne le savez peut-être pas, mais : je suis une fille à listes. Je fais des listes de tout. De ce que j’ai envie de manger, des films que je dois voir, je liste les choses que j’ai envie de faire, et surtout je liste inlassablement ce que j’ai envie de voir, dans le monde, en voyage.

Le Kilimandjaro, est sur ma liste depuis belle lurette. Au même titre que le lac Titicaca, le Machu Pichu, la statue de la liberté ou le pont en liane de Poubara au Gabon.

Vous savez ce qu’il y a d’autre sur ma liste ? Faire un safari.

Alors imaginez ma joie lorsque j’ai appris qu’il était possible de faire un safari au pied du Kilimandjaro !

Ça fait beaucoup de premières fois en une seule fois. Je ne tenais plus en place!

Le mot « safari » signifie en Swahili « voyager » et le savoir n’a fait qu’ajouter de la saveur à cette belle aventure.

Au Kenya, il y a l’embarras du choix en termes de Safaris.

Nous avons choisi de faire notre safari dans le parc Amboseli.

Il était parmi ceux qui correspondaient le plus à nos durées de voyages et sa proximité avec Nairobi a également un critère décisif. Il se trouve à « seulement » 250 km au Sud de Nairobi.

C’est l’un des plus anciens et l’un des plus petits parcs nationaux du pays. Mais surtout, surtout, sa situation au pied du Kilimanjaro est unique. C’est le seul parc d’où on peut apercevoir les neiges éternelles au sommet du point culminant d’Afrique (5895 m).

A Amboseli, nous avons vu des éléphants, beaucoup d’éléphants. Nous avons vu des zèbres, des gazelles, des gnous, des impalas. Nous avons aperçu quelques girafes et un petit groupe d’hippopotames. Malheureusement, nous n’avons pas vu de félins.

Il y avait également quelques oiseaux: flamants roses, pélicans, cigognes, hérons.

Il nous a fallu 4 bonnes heures pour aller de l’hôtel au parc. Nous avons pris la route dès 5h pour arriver le plus tôt possible car il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté pour apercevoir le sommet du Kilimandjaro. D’après notre guide, on le voit beaucoup mieux aux premières heures du jour.

Une fois arrivés à quelques kilomètres du parc, on aperçoit déjà le géant et son sommet blanc.

Plus loin, l’entrée du parc. A l’intérieur, l’émerveillement est à son comble. Nous sommes en admiration devant les troupeaux d’éléphants et les nombreux mammifères.

A 14h, il est temps d’aller casser la croûte. Et pour cela, notre guide nous a conduit dans un hôtel situé à l’intérieur du parc où nous nous sommes régalées ! Le décor était très sympathique.

Après le repas, nous reprenons la route pour Nairobi. Cette fois, les embouteillages ne nous permettront pas de rentrer à l’hôtel avant 5 longues heures de trajet. Nous rentrons, épuisées mais heureuses.

Mais cette magnifique journée le méritait bien.

Conseils pratiques

Si vous partez aussi tôt que nous, couvrez vous bien ! Je n’ai jamais eu aussi froid au Kenya que lors de ce trajet ! Il devait bien faire 6° C ! Sans chauffage…

Trajet : Au moins 4h aller ET 4h retour. Prévoyez un peu plus de temps.

Coût: 120€/ personne

Nous avons fait confiance à un tour operator qui a tout organisé en une journée. N’hésitez pas à me demander leur contact si besoin.

P.S. : On l’aperçoit depuis le Kenya, mais le Kilimandjaro se trouve bien en Tanzanie. A la frontière avec le Kenya.

P.S. 2 : Ces jolies photos ont toutes été prises par Malicka. Jetez un coup d’oeil à son blog, ICI.